Créer un site internet

Les colliques du nourrisson

Elles apparaissent lors des premières semaines de vie d'un bébé : les coliques du nourrisson sont bénignes mais douloureuses.

Apprenez à les reconnaître et soulager votre enfant.

collique-du-nourrisson-2.jpg

Les coliques du nourrisson : d’où viennent-elles ?

Quand votre bébé voit le jour, il est "presque" fini. Presque, uniquement. En effet, son système digestif reste immature. Jusqu’alors nourri directement via le cordon ombilical et sa circulation sanguine, votre enfant a très peu fait usage de son tube digestif et encore moins de son estomac.
Cette immaturité du tube digestif pourrait-être une des causes des coliques. Mais en réalité le corps médical n’est pas encore très sûr des raisons de ces douleurs.

Comment reconnaître les coliques du nourrisson ?

On parle de coliques uniquement si votre nourrisson est par ailleurs en bonne santé et son poids normal.
Elles surviennent généralement en fin d’après-midi, après un repas. Votre enfant est agité, il replie les jambes contre son ventre, pleure et se montre inconsolable jusqu’à ce qu’il émette enfin un gaz.
A savoir : les coliques du nourrisson n’ont pas nécessairement d’incidence sur les selles de votre bébé, qui restent généralement normales (jaunes et liquides pour un bébé allaité, notamment).

Quand apparaissent-elles ?

Les coliques du nourrisson font en général leur apparition autour de la 2e ou 3e semaine de vie pour disparaître vers l’âge de trois mois – quelques fois un peu plus tard. Quoi qu’il en soit elles s’achèvent définitivement à 6 mois.

collique-du-nourrisson2.jpg

 

Touchent-elles bébés au biberon et au sein ?

Egalité parfaite sur ce point. Les petits au bib ou au sein sont touchés équitablement par les coliques.
En cause éventuellement, tout de même, une possible intolérance au lactose contenu dans le lait en poudre pour les bébés au bib’ et un réflexe d’éjection trop fort pour ceux au sein. Mais tout cela n’est pas certain et même sans ces problèmes spécifiques, votre bébé a toutes les chances d’en passer de toute façon par une phase de coliques.

Comment calmer bébé ?

Votre enfant crie parce que son ventre le fait souffrir, quelle qu’en soit la raison.
Ne tentez pas de le détourner de sa douleur, de le distraire par le jeu. Il souffre, il a juste besoin de réconfort et plus que tout d’un contact aimant et rassurant.

Vous pouvez tenter un massage circulaire de son ventre avec une huile adaptée  testez l’Huile Massage Ventre de Bébé de Weleda.  avec des huiles d’amande douce, de marjolaine, de camomille bio et de cardamome, elle apaise et détend votre enfant, notamment lors de sa digestion. attendez cependant au minium une demi-heure après son repas.

Le massage du ventre en deux leçons:

Le pédalopedalo.jpg

  • Prenez délicatement les chevilles de votre bébé.
  • Pliez avec précaution une jambe sur le ventre et détendez-la.
  • Pliez l’autre jambe sur le ventre et détendez-la.
  • Répétez lentement ce mouvement      4 à 5 fois de suite.           

Le massage avec la paume de la main

massage.jpg

  • Posez la paume au niveau de la hanche droite.
  • Faites glisser doucement vos doigts vers le haut jusqu’à la cage thoracique, déplacez-les en latéral et      redescendez sur la hanche gauche.
  • Revenez à la hanche droite et recommencez 4 à 5 fois de suite

Une petite séance d’ostéopathie peut également avoir des effets bénéfiques pour votre enfant, le thérapeute (faites-le vous absolument recommander par quelqu’un de confiance) pouvant intervenir délicatement sur l’appareil digestif de votre bébé.

Mais la méthode la plus employée et la plus efficace est simple mais nécessite patience et quelques muscles : installez votre bébé à plat ventre sur votre avant-bras, sa tête légèrement inclinée dans votre main, jambes et bras pendant de part et d’autre de votre bras. Une fois votre enfant bien installé, promenez-vous calmement chez vous, balancez doucement le bras, bercez le, trouvez le rythme qui l’apaise et l’endorme.

Plus simple prenez bébé dans vos bras, contre votre cœur, qu’il en entende les battements, et bercez le , baladez vous, cela devrait l’apaiser.

Patience

D’une manière générale, presque tous les bébés (et leurs parents) en passent par l’éprouvant épisode des coliques. C’est une phase – comme toujours chez les enfants -, elle finira par passer. Dans ces moments parfois pénibles, quand bébé vrille vos oreilles avec ses hurlements stridents, tâchez de garder votre calme, parlez-lui doucement, ne le tenez pas pour responsable, ne vous reprochez rien : tout cela est normal. Et si vous craquez, surtout n’hésitez pas à passer le relais à une personne qui aura su rester calme. C’est surtout d’un calme rassurant et d’une présence enveloppante dont votre petit a besoin. 

extrait de bébé guide  Léonor de Bailliencou

Pour cette période difficile, n'hésitez pas , contactez moi

 

Karine BOUGIER

petitepausebebe-fr-7.jpg

×