Le sevrage

Le sevrage consiste à arrêter les tétées au sein par un biberon. Cela doit être progressif.               Conseils allaitement

Le moment du sevrage

Après avoir allaité bébé, voici venir le moment de passer  à l'étable suivante. Vous êtes fatiguée, vos produisez moins de lait , vous reprenez le travail,  voir parfois votre bébé donne des signes de refus du sein, cela peux aussi arriver;

Ainsi, votre enfant devra s’habituer progressivement à accepter un nouveau goût, une nouvelle façon de téter et d’être alimenté. Quant à vous, votre organisme s’habituera au fil du temps à diminuer sa production de lait.
En mettant de moins en moins bébé aux seins, vos seins seront moins stimulés, ce qui tarira progressivement votre production lactée. Prévoyez un minimum de 15 jours à 3 semaines.

Le sevrage de l'allaitement est une étape naturelle mais qui mérite d’être abordée en douceur et graduellement. Ainsi, les périodes de stress, de changement, de séparation, sont à éviter avant de démarrer un sevrage. Votre enfant et vous même devrez être psychologiquement et matériellement disponibles.

Le sevrage étape par étape :

 Commencez deux à trois semaines avant votre reprise de travail : plus le sevrage se fait en douceur et mieux il se déroulera.
Sachez que le plus difficile est l’introduction du premier biberon, ne vous avouez pas vaincue après un échec lors des premières introductions
.

Les premiers jours:

  • Remplacez une tétée par un biberon.
  • Choisissez de préférence celle ou votre production lactée est la moins abondante, en général tétée de fin d’après-midi (ex. : 9h, 12h, 15h au sein, 18h au biberon et 21h au sein)
  • Expliquez à votre bébé qu’il va découvrir le biberon car le dialogue entre vous deux est fondamental.
  • Laissez peut-être le Papa prendre le relais sur le biberon, bébé sera moins tenté par votre sein et c'est une jolie façon de présenter la nouveauté
  • Conservez cette seule introduction de biberon durant 3 à 4 jours, voire plus, de façon à laisser votre enfant et vous-même vous adapter.
  •  Tomando el biberon article

Quelques jours plus tard

  • Remplacez une 2ème tétée par un 2éme biberon.
  • Choisissez la tétée qui permettra d’alterner avec un rythme tétée, biberon, tétée, biberon, tétée (ex. : 8h, 15h, 21h au sein 12h et 18h biberon.)
  • Conservez cette 2ème introduction de biberon durant 3 à 4 jours. 

Quelques jours plus tard

  • Remplacez une 3ème tétée par un 3ème biberon etc..
  • Gardez le sein pour un moment serein , la tétée du matin par exemple si vous n'etes pas pris  par le temps et /ou celle du soir  pour bien finir la journée et préparer la nuit sur une note calin.

Bons réflexes à penser:

  • Ne forcez jamais bébé à boire au biberon s’il s’oppose.
  • N'attendez pas que bébé soit affamé,
  • Si cela vous est possible, commencez par donner à bébé des biberons de votre propre lait en l’ayant tiré préalablement. Le changement sera moins brusque.
  • Usez d'une position différentes que celles dans laquelle vous allaiter bébé
  • Réchauffez la tétine sous l'eau chaude

 

Les difficultés rencontrées:

Si bébé refuse le biberon :

Habitué à prendre le sein, votre bébé peut manifester son désaccord et repousser le biberon; vous incarnez celle qui donne le sein et non le biberon! Mais, rassurez vous. Si bébé vous a déjà refusé le biberon, sachez que ces quelques malheureuses tentatives ne l’auront pas traumatisé.
Voici donc certains conseils qui vous aideront à prendre la situation en mains rapidement afin de vous permettre progressivement de faire accepter à bébé cette nouvelle étape :

  • N e forcez jamais bébé à boire au risque de l’écœurer. Si cela se passe mal, arrêtez le biberon et occupez votre enfant à autre chose (promenade dans les bras, hochet). Dix minutes plus tard, réessayez le biberon.
  • Ne faites pas suivre à des refus de biberons successifs une tétée immédiatement après. Attendez à nouveau plusieurs minutes, rangez pour la journée le biberon, puis mettez le au sein.
  • Si plusieurs tentatives infructueuses se succèdent, faites une pause de deux jours sans essai biberon et attendez le week-end pour recommencer, période ou vous ne serez pas seule face à votre bébé.
  • Demandez de l'aide à une puéricultrice de la PMI la plus proche, elles sont habituées à cette transition et ont souvent pleins d'astuces pour que tout se passe au mieux 

Si vos seins s’engorgent pendant le sevrage :

En sevrant bébé, vous allez supprimer des tétées. Votre organisme va donc devoir progressivement diminuer sa production de lait.
Cette adaptation n’est pas immédiate et demandera quelques jours (2 à 4 jours en général). Ainsi, vous pourrez avoir une sensation de seins tendus, durs, douloureux.
Dans ce cas, traitez cet engorgement afin d’éviter une lymphangite (inflammation des canaux lactifères avec rougeur du sein, voire fièvre) par une douche chaude et en demandant de l'aide à votre pharmacien sous forme d'homéopathie

Quel lait en remplacement de votre lait maternel :

Le lait nécessaire à votre bébé en cas de sevrage dépendra de son âge. Passez par votre pédiatre qui saura le mieux vous conseiller.

Laits sevrage

 

Source 123boutdechou.com